Dans la revue de presse de ce jeudi 18 avril, nous aborderons : l’annonce de la visite du ministre des Affaires étrangères en Russie afin de convenir d’un traité de paix, la démission de Yoshiro Mori, le président de la Fédération japonaise de rugby à XV, et enfin le déplacement d’Akihito pour annoncer son abdication aux divinités.

Tarô Kôno se rendra à Moscou en mai 

Tarô Kôno, le ministre des Affaires étrangères japonais, se rendra à Moscou mi-mai afin de rencontrer son homologue Sergey Lavrov. À cette occasion, les deux ministres tenteront de faire avancer les négociations à propos du conflit territorial les opposant depuis la fin de la Seconde guerre mondiale à propos de la souveraineté sur les Territoires du Nord (ou Kouriles du Sud en Russie). Cette visite durera deux jours et a pour ambition de faire avancer les négociations avant la venue de Vladimir Poutine en juin à l’occasion du G20. Cependant, les derniers échanges entre Kôno et Lavrov étaient tendus. Les deux ministres ont déjà tenu des discussions de la sorte en janvier et février. Lavrov avait alors exhorté le Japon d’accepter la souveraineté de la Russie sur les îles, lequel a répondu que ces territoires appartenaient au Japon.

Le président de la Japan Rugby Football Union quitte ses fonctions

Cinq mois à peine avant le début de la coupe du monde de rugby, qui cette année se déroulera au Japon, l’ancien premier ministre Yoshirô Mori, a annoncé hier qu’il quitterait son poste de président honoraire de la Japan Rugby Football Union. Mori, âgé de 81 ans, a déclaré que la fédération avait besoin de quelqu’un de plus jeune pour envisager l’avenir de cette dernière après la coupe du monde. Il avait récemment subi plusieurs opérations afin de traiter un cancer, mais a déclaré malgré son état de santé vouloir rester impliqué dans le Rugby. « L’organisation du mondial n’en sera pas affectée« , a assuré la JRFU. Les élections visant à choisir un nouveau président honoraire auront lieu en juin.

Dernier déplacement de l’empereur Akihito 

Ce jeudi, l’empereur Akihito et l’impératrice Michiko ont visité jeudi les grands sanctuaires d’Ise dans le département de Mie au centre du Japon. Ce voyage de trois jours avait pour but d’annoncer au divinités du shintô son abdication prochaine. C’est un événement plutôt hors du commun, étant donné qu’Akihito est le premier monarque à abdiquer depuis environ 200 ans. Il avait bénéficié pour ce faire d’une loi unique promulguée par la Diète après l’annonce de son abdication en 2016.
Lors de son déplacement, l’empereur a effectué plusieurs rituels destinés à la succession, et a apporté avec lui l’épée et le bijoux impériaux, deux des trois trésors sacrés du pouvoir impérial, qui jouent un rôle important dans la succession. Il s’agit du dernier voyage d’Akihito en tant qu’empereur avant l’intronisation de son fils le premier mai.