Dans la revue de presse de ce vendredi 19 avril 2019, nous aborderons : la donation de 100 000 euros de Nissan pour Notre-Dame de Paris, la reconnaissance effective du peuple Aïnou comme peuple autochtone, la visite de Trump à Tôkyô, et enfin un projet de loi contre les géants du web.

Nissan va donner 100 000 euros pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris 

Nissan a annoncé ce vendredi que la firme ferait une donation de l’ordre de 100 000 euros à la France afin d’aider à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le constructeur a déclaré lors d’un communiqué qu’il souhaitait « contribuer à la restauration de cette cathédrale emblématique (…) en remerciement des employés de Nissan Europe et de Renault ainsi que de la population française ».

Les Aïnous reconnus comme peuple autochtone

Ce vendredi, le Japon a promulgué une loi ayant pour but de protéger et promouvoir la culture des Aïnous. Cette minorité ethnique vient du nord du Japon, principalement de l’île de Hokkaidô, et a subi des décennies de discriminations : parcage dans des réserves, obligation de s’assimiler à la culture japonaise … Si plusieurs lois ont, depuis une vingtaine d’années, été promulguées dans le but de protéger les Aïnous, c’est la première fois que le statut de peuple autochtone leur est reconnu. Cette nouvelle loi oblige les autorités, notamment locales, à promouvoir la culture des Aïnous, afin de palier aux disparités présentes depuis si longtemps. Des subventions spéciales ont été débloquées dans ce but. De plus, cette loi prévoit l’ouverture d’un musée et d’un parc national dédié à la culture Aïnou dans la ville de Shiraoi à Hokkaidô d’ici avril 2020, avant le début des JO.
Cette loi pèsera forcement dans la balance lors des négociations futures entre le Japon et la Russie à propos des territoires du nord, dont les Aïnous sont également originaires.

Donald Trump bientôt au Japon 

Donald Trump sera le premier dirigeant mondial que le nouvel empereur, Naruhito, rencontrera en visite officielle. Le président américain et sa femme se rendront dans la capitale japonaise du 25 au 26 mai, soit moins d’un mois après l’arrivée au pouvoir du nouvel empereur. Le porte-parole du gouvernement japonais a déclaré lors d’une conférence de presse ce vendredi que cette visite « symbolise le lien qui unit l’alliance indéfectible nippo-américaine ». Si cette visite reste symbolique, elle permettra également à Trump de discuter avec Shnizô Abe. Des pourparlers sont prévus afin d’aborder les récentes prolongations des sanctions contre la Corée du Nord, ainsi que du commerce en général.

Abe veut légiférer autour des géants du web

Le parti de Shinzô Abe, le Parti Libéral Démocrate (PLD), a demandé au gouvernement d’exiger que les géants du web (Amazon, Apple, mais aussi Rakuten et Yahoo) soit plus transparents sur les règles de transactions établies entre eux et leurs fournisseurs.
Le PLD craint en effet que des informations fournies par les petites entreprises collaborant avec les géants, notamment les données personnelles de ses clients, ne soient récupérées sans accord préalable.