Selon Shinzô Abe, le gouvernement japonais aurait une position neutre à l’égard de la présidentielle américaine de novembre 2016. Pourtant, sa rencontre avec Hillary Clinton questionne.

Hillary Clinton et Shinzô Abe lors de leur rencontre en septembre 2016 (© Japan Kantei)
Hillary Clinton et Shinzô Abe lors de leur rencontre en septembre 2016 (© Japan Kantei)

En visite diplomatique aux États-Unis en septembre 2016, Shinzô Abe, le Premier ministre japonais, s’est invité à la course présidentielle américaine en rencontrant la candidate du Parti démocrate, Hillary Clinton, pendant une quinzaine de minutes à son hôtel. Si, lors de cet entretien, chacun souligna l’importance de l’alliance nippo-américaine, il s’agissait surtout pour Shinzô Abe de rappeler à Hillary Clinton l’importance de la ratification du Partenariat transpacifique (TPP), accord de libre-échange signé le 4 février 2016 et auquel la candidate démocrate s’oppose.

Toutefois, cette rencontre a pu susciter un certain nombre d’interrogations, laissant planer l’ombre d’un soutien déguisé de la part du gouvernement japonais à l’ancienne première dame. Ainsi, Toshio Ogawa, membre de la Chambre des Conseillers et élu du Parti démocrate du Japon considère qu’il s’agit d’un « comportement qui peut laisser croire que notre Premier ministre soutient Mme. Clinton ». Selon lui, cela peut entraîner un certain nombre de « critiques de la part des citoyens américains soutenant le candidat Trump », d’autant plus que les chances de victoire de ce dernier ne sont pas minimes.

Questionné à ce sujet le 29 septembre à la Chambre des Conseillers, Shinzô Abe affirme pourtant que cet entretien fut simplement l’occasion d’écouter les propositions d’Hillary Clinton et que « cela ne change en rien la position neutre du gouvernement japonais à l’égard de l’élection présidentielle américaine ». Pour le Premier ministre, « l’alliance militaire demeure le fondement des relations nippo-américaines et cela, quel que soit le prochain président » et la collaboration avec les États-Unis indispensable pour « assurer la paix et la prospérité dans le monde et dans la région de l’Asie-Pacifique ».

Quelle que soient les intentions du Premier ministre japonais, il n’en demeure pas moins certain que les résultats des élections américaines auront une incidence sur les relations nippo-américaines, le candidat républicain, Donal Trump, étant plutôt frileux à l’idée d’approfondir l’alliance militaire.

Thibault Barbé – sources : The Asahi Shimbun, The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDes pièces romaines anciennes découvertes à Okinawa
Article suivantUn test de missile américain au Japon courant octobre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.