Bientôt vos pneus ne crèveront plus. Ou plutôt vos vélos n’auront plus de roues aux pneus gonflables. C’est le défi que s’est lancé la marque Bridgestone, le géant pneumatique japonais en 2011.

On a récemment commencé à entendre parler des pneus Driveguard ou auto-réparant, qui permettent à une voiture de continuer à rouler encore après une crevaison. Cette fois-ci, c’est aux roues de vélo que s’intéresse fortement Bridgestone, qui fait encore un pas en avant. Les roues qui ont été dévoilées le mois dernier sont faites en résine thermoplastique (que l’on pourra bientôt synthétiser entièrement à partir de matériaux verts).

Ce projet a été mis en développement avec deux objectifs. Le premier était de penser à tous les utilisateurs et de mettre un terme au cauchemar de la panne de crevaison, ce qui est certainement le rêve de tout cycliste. Le second est un objectif durable, puisqu’il s’agit de réduire encore l’impact écologique du vélo en créant des pneus qui n’auront pas besoin d’être jetés.

Pour l’instant, il va falloir être encore un peu patient car la commercialisation de ces pneus est prévue pour 2019. Il est également en discussion pour être utilisé à l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques.