Dans la revue de presse du vendredi 24 juin, nous aborderons : les protestations à Okinawa, les corps de victimes d’un naufrage retrouvés, et la découverte d’un liquide suspect dans un train.

Protestations lors de la commémoration à Okinawa

Lors de la commémoration de la bataille d’Okinawa, le Premier ministre, Fumio Kishida, a été accueilli par des protestations. En effet, des citoyens présents autour du site, lui ont crié : « rentre chez toi » et « écoute les voix d’Okinawa ». Ils tenaient aussi des pancartes indiquant : « Rentre chez toi Kishida » et « Nous ne laisserons pas Okinawa redevenir un champ de bataille ! ». Ces protestations font suite au projet de transfert de la base militaire américaine Futenma de la ville de Ginowan à celle de Henoko. En effet, en 2019, lors d’un référendum départemental, plus de 70 % des électeurs se sont opposés au déplacement de la base à Henoko. Cependant, le gouvernement a poursuivi les travaux au mépris des résultats du scrutin, provoquant la colère des habitants. Lors de son intervention, Kishida a évoqué la réduction du fardeau de l’hébergement des bases, mais il n’a pas abordé le projet de transfert.

Les corps de deux disparus d’un naufrage retrouvés

Les corps de deux victimes du naufrage du bateau de tourisme Kazu I, qui a eu lieu en avril, auraient été découverts. Les victimes ont été trouvées par la Russie sur l’île de Kunashiri les 10 et 19 mai. Cette île fait partie des Territoires du Nord revendiqués par Tôkyô, mais contrôlés par Moscou. L’île étant proche du lieu du naufrage, après la découverte des corps, le Japon a transmis l’ADN des passagers à la Russie pour identification. La Russie a déclaré que l’ADN prélevé sur les corps correspondait à ceux de personnes présentes sur le bateau. Ce serait le corps d’un matelot et d’une passagère. Cependant, le Japon attend d’avoir récupéré les corps et d’avoir fait ses propres tests pour confirmer l’identité des victimes.

Découverte d’un liquide suspect dans un train

Un liquide non identifié a été trouvé sur le sol, dans un train de la ligne Tôbu Urban Park, dans le département de Chiba. Ce matin, un appel d’urgence venant des passagers a été entendu, celui-ci disait : « Il y a une odeur étrange et on dirait qu’une sorte de liquide a été pulvérisé. ». Suite à ce message, le train a été arrêté en gare de Nodashi et tous les passagers ont été priés de descendre. L’incident a rendu deux personnes malades. Elles ont été transportées à l’hôpital par les pompiers. Par ailleurs, la ligne a été suspendue sur certaines sections pendant une heure. Suite à un premier test, la police de Chiba a déclaré qu’elle ne pensait pas que le liquide soit toxique, mais elle continue d’enquêter pour en savoir plus.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentForce d’autodéfense | Commémoration à Okinawa | Perte importante
Article suivantKishida au G7 | Consommation d’énergie | Droits LGBTQ+

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.