Dans la revue de presse du jeudi 23 juin, nous aborderons : la Force maritime d’autodéfense à Londres, la commémoration de la bataille d’Okinawa, et la perte d’informations importantes.

La Force maritime d’autodéfense à Londres

Le navire-école JDS Kashima s’est amarré près de la Tour de Londres après avoir remonté la Tamise. C’est la première fois depuis six ans qu’un navire-école de la Force maritime d’autodéfense japonaise fait escale à Londres. En effet, cette année marque le 120e anniversaire de l’alliance entre le Japon et le Royaume-Uni. Le navire restera à Londres jusqu’à samedi. Par ailleurs, il doit participer à un exercice conjoint avec la Royal Navy. À ce sujet, Shukaku Komuta, commandant de l’escadron d’entraînement, a déclaré qu’il espérait : « que cette visite contribuera à approfondir [les] relations amicales [entre le Japon et le Royaume-Uni] ». Les navires-écoles JDS Kashima et JDS Shimakaze transportent environ 160 officiers fraîchement diplômés de l’école des élèves-officiers de la Force maritime d’autodéfense. Ils ont quitté le Japon fin avril et doivent visiter sept pays d’ici à la fin août.

77e commémoration de la bataille d’Okinawa

Okinawa commémore, ce jeudi, le 77e anniversaire de la fin de la bataille d’Okinawa. Cette bataille a vu s’affronter les troupes japonaises et américaines de mars à juin 1945. Elle a fait 241 686 victimes civiles ou militaires. Cette commémoration a eu lieu au parc du mémorial de la paix à Itoman. En effet, c’est à cet endroit que s’est déroulée la dernière étape de la bataille. Le Premier ministre Fumio Kishida a assisté à la commémoration. C’est la première fois depuis la pandémie qu’un Premier ministre assiste à celle-ci. Par ailleurs, Denny Tamaki, gouverneur d’Okinawa, a déclaré que l’invasion de l’Ukraine par la Russie avait ravivé des souvenirs du conflit sur l’île. Il s’est aussi engagé à : « poursuivre les efforts pour abolir les armes nucléaires et renoncer à la guerre, afin qu’Okinawa ne redevienne plus jamais un champ de bataille ».

La ville d’Amagasaki perd des informations importantes

La ville d’Amagasaki dans le département de Hyôgo a annoncé avoir perdu une clé USB contenant les informations personnelles de ses 460 000 habitants. Sur la clé USB se trouvaient les noms, adresses et dates de naissance des habitants, mais aussi les numéros de comptes bancaires des ménages bénéficiant des aides sociales. C’est un employé d’une entreprise chargée d’aider la ville à distribuer des fonds liés au covid-19 qui a perdu la clé USB, alors qu’il était en train de dîner dans un restaurant. Cependant, la ville a indiqué que les données étaient cryptées et protégées par un mot de passe. Par ailleurs, aucune preuve de fuite des données n’a été trouvée jusqu’à présent. Dans un communiqué, la ville a déclaré : « Nous travaillerons pour regagner la confiance de nos résidents en les sensibilisant à l’importance de protéger les renseignements personnels. ».

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSommet de Vienne | Campagne électorale | Prise d’otage
Article suivantVisite mouvementée | Corps retrouvés | Liquide suspect

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.