Dans la mer intérieure de Seto à Hiroshima, un navire de force d’auto-défense nommé Ôsumi a percuté un bateau de pêche ce 15 Janvier.

Force maritime des navires dans l'Océan Pacifique (navire semblable à la classe Ôsumi). U.S. Marine Corps photo by Sgt. Isaac Lamberth
Force d’autodéfense maritime dans l’Océan Pacifique (navire semblable à la classe Ôsumi). U.S. Marine Corps photo by Sgt. Isaac Lamberth

Le navire de pêche était composé de quatre hommes qui ont dû sauter dans la mer au moment de l’accident, ils ont été tout de suite secouru par l’équipage du navire d’auto-défense Ôsumi, mais deux étaient déjà inconscients. Ces derniers, le capitaine Kiyoshi Takamori, 67 ans, et le pêcheur Koji Otake du même âge, sont encore en état critique d’après la Garde Côtière japonaise. Les deux autres membres, Shôji Teraoka, 67 ans et Norito Fushita, 66 ans, sont indemnes et ont expliqué que le navire d’auto-défense a été frappé au centre de face par leur bateau.

D’après les témoignages, l’accident aurait pu être évité car le navire de pêche avait par cinq fois montré sa présence au navire Ôsumi, de plus, il faisait beau donc il y avait une bonne visibilité. Le navire d’auto-défense a reçu aussi des dommages à bâbord que l’on croit, issue de l’accident. D’après les Forces d’Auto-Défenses Maritime, la loi stipule que quand deux navires se rencontrent face à face, chacun doivent aller vers la droite afin d’éviter la collision. 

Le Bureau de la sécurité des transports au Japon a envoyé des enquêteurs sur les lieux afin de savoir ce qui s’est réellement passé durant l’accident. 

Caroline – Source : NHK, Yomiuri Shinbun

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPièce de théâtre franco-japonaise à Paris
Article suivantTôkyô condamné pour la fuite de données personnelles

7 Commentaires

    • Telly, tu n’as pas compris que quand un célèbre réalisateur japonais annonce qu’il va prendre sa retraite, il faut traduire ça par « ne plus gérer toute une équipe et faire un manga avec quelques assistants ». Là, le capitaine, il voulait couper le bateau de pêche en 2.

      Plus sérieusement, d’après Nippon.com, il n’existe pas d’âge de départ à la retraite dans l’agriculture japonaise. http://www.nippon.com/fr/in-depth/a00902/ . Mais les fonctionnaires à la retraite peuvent y trouver un complément de revenue (en plus de ne pas avoir à supporter leur femme toute la journée).

      Une pensée aux morts durant l’accident (il me semble qu’il y en a).

  1. Ben oui Telly, tu n’es pas dans la Françouille fonctionnarisée ici, quoique de même en France les indépendants prennent la retraite quand ils le veulent ( et le peuvent).

    Ce n’est pas la première fois que la marine japonaise coule un bateau de pêche, ça arrive de temps en temps. La dernière fois c’était il y a 5 ans je crois.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.