Eh bien voilà, nous éditons notre journal papier sur la thématique de la sexualité au Japon. J’ose espérer que nous ne choquerons personne avec le sujet. En tout cas, nous avons fait le maximum pour rester fidèles à notre identité et traiter le thème avec l’esprit ouvert et objectif que nous observons depuis 30 numéros.

Une seule différence est à noter, vous ne trouverez pas ce mois-ci nos pages «cultures et événements», car, pour ne rien vous cacher, ce numéro devait être à la base un hors-série de l’été, comme il est de tradition dans le monde de la presse. Finalement, il ne fut pas possible de tenir les délais, mais au lieu d’attendre une année supplémentaire pour publier nos articles, nous avons décidé de ne pas faire comme tout le monde et de vous offrir ce sujet comme dossier de rentrée.

Vous retrouverez donc deux pages supplémentaires puisque le thème est bien trop vaste pour être traité en trois articles. C’est donc en contraste que vous découvrirez les deux faces du sujet, les premières pages comme à votre habitude, et les dernières sur ce qui est tabou mais qui mérite pleinement d’être observé et compris sans grivoiserie.

Entre clichés, fantasmes et réalité, la sexualité des Japonais est le sujet qui fait couler beaucoup d’encre dans nos médias généralistes, et malheureusement ils ne le nourrissent qu’avec incompréhension et extrémisme.  Hélas geishas, tentacules et vieux pervers seront toujours présents dans la conscience collective occidentale pour bien des années encore…

Pour vous aider, oubliez le dogme judéo-chrétien dans votre système de réflexion. Sachez que celui-ci a très peu affecté l’archipel japonais. En effet, la mythologie japonaise par sa culture animiste participe à la déculpabilisation des actes sexuels et fait fi du péché.

Et c’est très vraisemblablement parce que le Japon cherchait à dépasser les modèles occidentaux que la censure vint faire pression sous l’ère Meiji (1868-1912) jusqu’à totalement interdire la pornographie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un mot sur la situation du journal : nous tenons bon mais restons très conscients du contexte actuel. Vos abonnements sont plus que nécessaires pour la suite du titre. Continuez à parler de nous autour de vous. C’est la meilleure façon pour faire 30 nouveaux numéros !

En vous remerciant à nouveau pour votre soutien et vous souhaitant une excellente découverte de ce journal ! 

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.