Ce mois-ci, mémoires, guerres et conflits nous révèlent que le Japon garde encore des marques qui ne doivent pas être effacées et d’autres qui ont du mal à disparaître, le sujet est à retrouver dans le numéro 32 de Japon infos.

Face à la guerre et la destruction totale d’un pays tel que l’était l’archipel japonais après 1945, il est intéressant de regarder ce pays en miroir de ce que fut la reconstruction de la France et de son histoire. La Seconde Guerre fut mondiale, la crise du Covid-19 l’est aussi. Alors pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui fonctionne et dépasser le stade de la fascination qui nous laisse trop souvent en position passive ? Même si nous ne savons pas tout, il semble que le Japon et l’Asie ont déjà les clés pour aller dans l’après-crise, et bien avant le reste du monde.

Voici, pour résumer, les ingrédients de la recette « miracle » : une adoption des règles d’hygiène et sanitaires, une population qui se contraint d’elle-même au port du masque déjà ancré dans les habitudes, et un confinement respecté alors qu’il n’est pas rendu obligatoire. Rappelons que plus de 28 % de la population japonaise a plus de 65 ans et qu’elle serait la première à pâtir de cette épidémie. Bien sûr, le gouvernement est loin d’être irréprochable. Mais l’union nationale est tacite par le manque sérieux d’une opposition politique et la défiance n’existe pas puisque la population a arrêté d’espérer quelque chose de ses dirigeants.  

Le Japon nous apprend à réagir pour le bien commun avant le bien individuel. Économiquement, la relance s’est faite avec des opérations telles que la protection du tourisme intérieur, en subventionnant les voyages. Cette initiative a permis à de nombreuses familles de se payer des vacances et dépenser plus localement afin de soutenir encore plus vigoureusement l’économie locale. 

Les restaurants n’ont pas eu à fermer complètement à cause d’une décision gouvernementale, mais simplement parce que les clients n’étaient plus au rendez-vous. Et ils ont pu reprendre une activité normale sans attendre, dès que les temps étaient meilleurs.

Certes, tout n’est pas rose au Japon et nous essayons de ne pas être dans le prisme de la fascination idyllique. Mais ici, face à un virus qui n’a ni dieu ni maître, il est réducteur de se fourvoyer en se disant que ces types de comportements sont impossibles chez nous, sous les simples prétextes culturels, politiques ou religieux…

La Covid-19 nous invite à nous interroger sur l’organisation de notre société et de notre économie, et à nous remettre en question. Peut-être, qu’avant même la pandémie nos méthodes étaient-elles déjà maladives ?

De cette analyse, nous avons choisi de ne pas attendre les aides de l’État français. Japon infos lancera en décembre une cagnotte en financement participatif afin de réaliser un livre de collection pour les 3 ans et les 30 numéros du journal. Et ainsi s’offrir un avenir dans cette nouvelle normalité ! 

Nous vous sommes reconnaissants d’ores et déjà de toutes aides et futures contributions quelle qu’en soit
la taille. 

Vous êtes notre présent et notre avenir. Ensemble, montrons que l’intelligence et la culture savent aussi vaincre les crises !

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.