Le voilà, notre dernier journal avant la pause estivale ! 

Ce bouclage fut tumultueux et s’est accompagné de riches rencontres, liens et émotions grâce aux différents festivals de l’été tels que Matsuri Paris et Japan Expo.

Ces évènements me rappellent l’importance du lien et des relations véritables qui se construisent entre les individus. Une chose que je m’évertue à cultiver depuis mes débuts.

En effet, en juillet 2013, je déambulais dans les allées de Japan Expo, petite valise à roulettes à la main, remplie de plaquettes commerciales, dans le but de présenter Japon infos et mes activités de designer graphique. J’osais imaginer ici mes premières affaires avec le Japon avec détermination et un brin de naïveté. 😄

Aussi, j’ai pu couvrir le salon pour notre média et j’ai notamment pu assister à la rencontre entre Thomas Sirdey, cofondateur de Japan Expo, et Louis Schweitzer, représentant spécial pour le partenariat franco-japonais sous la présidence de M. Hollande, grâce à un rendez-vous, quelques jours auparavant, qui fera date dans mon histoire entrepreneuriale.

Celui avec Noriko Tominaga-Carpentier du Comité d’Échanges Franco-Japonais.

Alors que je prospectais sur Paris avant le salon, elle m’avait proposé un entretien dans son bureau, situé à l’époque dans l’impressionnante Bourse du Commerce, devenue aujourd’hui, la Collection Pinault.

Je n’oublierai jamais son regard curieux, attentif et bienveillant à mes productions graphiques japonisantes et à un jeune projet qu’était Japon infos. Suite à cette rencontre, elle me proposa alors de couvrir la visite de M. Schweitzer. 

Dix années plus tard, et quelques cheveux blancs en plus, rien n’a changé ! 

C’est le même scénario. Je parcours toujours les allées de ce salon et je reste convaincu qu’il est le parfait endroit pour faire ses premiers pas dans les affaires franco-japonaises.

Médiatiquement couvert comme l’événement qui sature le RER B de gens bizarres en costumes étranges et colorés, Japan Expo offre, depuis que je le fréquente professionnellement, des opportunités ignorées du grand public.

Le salon attire un grand nombre d’exposants de l’Archipel, allant du petit artisan (verrier, bijoutier…) à des PME (de cosmétiques, de cartonnerie) et de plus grosses entreprises et institutions (Rakuten, JETRO…).

Il m’a permis, entre autres, de tisser mes premiers liens et d’écrire une page de l’aventure journalistique et entrepreneuriale que vous tenez entre vos mains.

En ce sens, je ne peux que remercier les organisateurs de Japan Expo d’avoir initié et développé cette manifestation.

C’est aussi là-bas que j’ai pu vous rencontrer, chers lecteurs et abonnés, et prendre le temps de discuter ensemble, comme le feraient de vielles connaissances.

C’est ici que des échanges avec d’autres médias et créateurs de contenu ont pu voir le jour. 

Et c’est là, que je continuerai à traîner ma valise pour ne jamais oublier que d’aller à la rencontre, créer du lien et continuer d’alimenter ces échanges, est indispensable pour développer de vertueuses synergies franco-japonaises ! 

Adrien Leuci – Directeur de la publication

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSri Lanka | Hôpitaux | Tiphaine Veron
Article suivantJournal Nº58 – Le petit écran des passés ?
Adrien
Directeur de Japoninfos Spécialiste en Art et Design Profil Google+

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.