Tokyo Electric Power Co., appelée TEPCO, souhaite redémarrer sa centrale nucléaire Kashiwazaki-Kariwa dans la préfecture de Niigata, en avril 2019 au plus tôt.

Alors que TEPCO n’en est pas à sa première annonce du genre, la multinationale japonaise a de nouveau insisté en avril dernier sur son souhait de réouvrir la centrale Kashiwazaki-Kariwa dans la ville de Kashiwazaki, préfecture de Niigata. TEPCO prévoit de redémarrer les réacteurs n°6 et 7 d’ici avril 2019, suivis de deux autres réacteurs au plus tard en avril 2021.

Cependant, avant qu’une quelconque relance ne puisse se faire, des tests de sécurité devront être menés. Il faudra également l’autorisation du gouverneur de la préfecture, M. Ryuichi Yoneyama, qui semble plus que réticent vis à vis d’un potentiel redémarrage.

La centrale Kashiwazaki-Kariwa est l’une des plus grandes au monde en termes de capacité de production. Elle avait vu son activité interrompue en 2012, et ses sept réacteurs arrêtés suite à la catastrophe de Fukushima, en 2011.