L’ancienne directrice d’une crèche non licenciée est suspectée d’avoir causé la mort d’une fille de 1 an, en lui faisant ingérer du sel.

La suspecte est âgée de 33 ans, vit à Morioka, dans la préfecture d’Iwate, et se nomme Naoko Yoshida. Selon la préfecture de police d’Iwate, elle aurait donné à boire à la victime, Ako Shitasaka, une boisson contenant du sel, en août 2015. Les docteurs affirment que même une cuillère à café de sel peut s’avérer mortel si ingéré par un enfant aussi jeune. Yoshida aurait admis avoir donné au bébé un liquide contenant du sel, mais elle n’aurait jamais pensé que cela serait mauvais pour lui. La police enquête néanmoins sur ses motivations hypothétiques. L’enfant est tombée malade après que son père l’ait récupérée. Il l’a emmené à l’hôpital dans l’heure suivante, mais elle est morte quelques heures après.

Selon le gouvernement municipal de Morioka, l’établissement avait ouvert en juillet 2015, et a fermé seulement un mois après la mort d’Ako. Le docteur Yoshito Izutani, de l’hôpital d’Okinawa Miyako, explique qu’une prise soudaine de sel peut donner soif et donner envie de vomir ; le sodium ingéré peut aller dans le flux sanguin et remonter jusqu’au cerveau en l’endommageant. Dans les cas les plus graves, cette ingestion peut aller jusqu’à l’évanouissement, ou même la mort. « Notre petite Ako est morte le jour de son premier anniversaire », racontent les parents. « Nous sommes passés par des degrés d’indignation et de souffrance inexplicables, en plus de la tristesse de l’avoir perdue. Nous espérons que la vérité sera dévoilée, pour éviter que de tels incidents se reproduisent à nouveau. »