Le Japon a réagi face à la construction d’un mémorial en Chine à l’image d’un activiste indépendantiste Coréen qui assassina le premier ministre Japonais en 1909.

An Jung Geun, coréen activiste. Photo : avant 1945, Livre japonais "Japon-Corée annexion et le Mouvement Coréen pour l'Indépendance", publié par Roudoukeizai Sha.
An Jung Geun, coréen activiste. Photo : avant 1945, Livre japonais « Japon-Corée annexion et le Mouvement Coréen pour l’Indépendance », publié par Roudoukeizai Sha.

Une statue à la mémoire du Coréen Ahn Jung-Geun a été inaugurée le 19 janvier en gare de Harbin, au Nord de la Chine. Connu pour avoir tué le premier ministre Japonais Hirobumi Itô dans cette même gare, l’inauguration du mémorial relance une crise diplomatique entre les deux pays dont les relations sont déjà ternies par des disputes territoriales.

Considéré comme un terroriste par les Japonais, il est cependant respecté en Corée du Sud et en Chine. Tôkyô a immédiatement réagi pour faire connaître sa désapprobation. Séoul a au contraire loué la construction du mémorial tandis que l’agence officielle chinoise « Chine nouvelle » a indiqué que ce monument n’était pas destiné à troubler les relations diplomatiques des pays dans la région, mais à éclairer un moment du passé.

Cet événement ne contribue pas à construire des relations de coopération et de paix dans la région.

Mayeul Rathelot – Sources : Le FigaroBBC – The asahi shimbun 

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUne conférence sur le haïku et l’amour à Paris
Article suivantLes manuels scolaires révisés pour revendiquer certaines îles

8 Commentaires

  1. A force de trainer au sanctuaire de Yasukuni les dirigeants japonais aurait du s’attendre à ce genre de retour de bâton. Pire, il va sûrement y avoir des cérémonies annuelles au pied de la statue.
    A force de jeter de l’huile sur le feu ils vont finir par faire cramer la baraque!

  2. C’est très intelligent ça,…..faire l’apologie d’un meurtrier pour vexer le Japon et jeter de l’huile sur le feu ils peuvent bien donner des leçons les chinois et coréens.

    Vraiment une attitude débille au final ça arangera le japon donc sont vraiment perdant de tout les cotés

  3. @defrey je parlais au niveau international.
    D’hab c’est les chinois ou coréens qui joue les victimes en pleurant a chaque visite au sanctuaire , là c’est les japs qui peuvent se plaindre et donc avoir la communauté bien pensante international avec eux.

      • Je ne connais pas cet indépendantiste, ni sa victime et j’ai la flemme de chercher, mais ça se trouve, si je voulais me faire une idée, l’activiste aurait selon moi la morale derrière lui et le premier ministre japonais cautionnait peut-être des brutalités japonaises commise en Corée.

        En France, on érige bien en héros les Résistants qui ont assassiné des soldats allemands parce qu’ils portaient un uniforme, indépendamment de leur opinion politique.

        C’est pas beau la guerre.

  4. Le Japon était un pays colonisateur, si un indépendantiste algérien avait assassiné en 1950 le président du conseil de la quatrième république française lors d’un voyage à Alger, il serait devenu un héros national et on trouverait sa statue dans toutes les villes.
    Dans le cas présent ce qui semble être une recuperation historique c’est que le monument ne soit érigé qu’aujourd’hui presque 70 ans après l’indépendance de la Corée et de la Chine.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.