Un étudiant a créé une horloge unique, capable d’indiquer l’heure en effaçant et en réécrivant les chiffres sur une ardoise magnétique, minute après minute.

Depuis la publication d’une vidéo sur Internet, montrant son œuvre en état de fonctionnement, lors de l’exposition de l’Université d’art et de design du Tôhoku, la vie de Kango Suzuki a changé. Le jeune homme de vingt-deux ans, surnommé le nouveau Hisashige Tanaka (fondateur de Toshiba), a fabriqué un objet d’une ingéniosité sans faille, portant le doux nom de Plock. Une magnifique horloge d’une soixantaine de centimètres, dotée d’un tableau magnétique et de la capacité d’écrire.

Kango Suzuki a commencé par faire des recherches pendant plus de six mois, afin d’en élaborer le plan. Il a ensuite conçu lui même plus de 407 pièces en bois constituant le mécanisme. Il a travaillé plusieurs mois, de 8h à 21h, rectifiant au fur et à mesure chaque détail. Le plus délicat dans la construction de son projet a été le fait d’écrire puis d’effacer l’heure en fonction du temps passé mais aussi les détériorations, le mécanisme étant fait de bois.

Un travail conséquent pour un résultat impressionnant, dont le prototype a une autonomie de 2h. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu l’admirer, une nouvelle exposition est déjà en préparation au Metropolitan art museum de Tôkyô.

Solène Perdriaux

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentJ-3 avant l’ouverture du premier restaurant IPPUDO à Paris
Article suivantExposition Katsukawa Shunshô – Master of Hokusai

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.