Caractéristiques spécifiques du genre manga, on retient souvent les grands yeux de ses personnages. Notre journal mensuel nous amène dans l’univers de la bande dessinée et de l’animation japonaise. 

Le manga est partout au Japon, impossible de ne pas rencontrer ce style graphique quand on est dans l’Archipel. Le business et le marketing ont bien compris que ces dessins étaient une aubaine et ne s’en privent pas. 

Un thème que nous avons essayé d’aborder comme à notre habitude, sachant que nous ne sommes pas des experts de la question et qu’il existe déjà de très nombreux spécialistes et productions en langue française. Citons l’un de nos confrères, le magazine ATOM, pour ceux qui voudront aller plus loin dans leur lecture. 

“il me semblait important d’évoquer et de sensibiliser au problème de la création de projet autour du Japon qui devient monnaie courante.”

Adrien Leuci – Directeur de la publication chez Japon infos

Aussi, ce mois-ci, il me semblait important d’évoquer et de sensibiliser au problème de la création de projet autour du Japon qui devient monnaie courante. Pour notre part, nous privilégions l’information afin d’offrir une prise de conscience. Mais il arrive que nous fassions face à des comportements aux antipodes des fondements de Japon infos.

Vous le savez, le contenu à propos du Japon est à la mode, Jeux olympiques obligent. Entre sites Internet, blogs, groupes Facebook, Twitter, Instagram, TikTok, magazines papier, e-commerces éphémères, coffrets thématiques, événements, associations et vidéos, nous n’aurions pas assez de pages dans ce journal pour tous les rassembler. Comme partout, il existe de tout, de l’excellent comme du médiocre, ou nous oserons dire plus encore, du très trompeur.

Expliquons-nous. Dans la plupart de ces situations, les personnes font fi des lois, n’ont pas d’activité déclarée et ne s’acquittent pas des taxes en vigueur. Ils tirent un revenu de vente d’objets, de services, de publicité, de partenariat, de financement participatif ou de cagnotte en toute illégalité. Ils ont une totale méconnaissance des droits d’auteur et du journalisme. Ou bien au contraire, ils le maîtrisent, mais profitent du non-dit et de la méconnaissance collective pour donner le change.

Alors tant que cela reste dans un cadre amateur, nous n’y voyons pas vraiment de problème, mais lorsqu’ils imposent une pseudo notoriété en utilisant une image professionnelle grâce aux jeux de la communication et de l’émotion… Cela nous semble totalement déloyal.

Sous couvert de passion, de partage et d’amour pour le Japon, tout y passe et personne ne sait comment réagir !

Simplement, soyez vigilant lorsque vous verrez une magnifique image retouchée d’un Fuji avec des fleurs de cerisiers, d’un dessin mignon de Totoro avec des milliers de « J’aime » ou que vous achèterez un T-shirt de votre manga préféré sur un site suspect.

Dites-vous que vous approuvez les faits et gestes de ces individus, et contribuez à leur succès en déposant un commentaire, un Like ou en faisant un achat.

Dans cette période particulière, il nous semble essentiel de tous se serrer les coudes. Offrez votre attention à des gens ou des structures qui ont du talent et qui se démènent pour vous offrir de l’originalité et de la qualité.

Manquant de place, nous vous invitons à retrouver nos recommandations à propos du Japon.

Excellente lecture ! 

La rédaction de Japon infos

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.